Les actualités

Récit de voyage : Voyage de noces dans les Cyclades – Juin 2018

Au mois de juin, nous avons eu le grand plaisir d’organiser un voyage de noces de 10 jours dans les Cyclades, au cœur des îles de Santorin, Milos, Naxos et Paros. L’authenticité, la découverte, les surprises organisées par nos soins (ce couple fêtait également leurs deux anniversaires pendant le séjour) ont ponctué ce voyage d’une vie, laissant un souvenir inoubliable à nos clients. Ils sont revenus enchantés, avec un coup de cœur pour l’île de Paros !

Je suis intéressé
Read more →

Vie de l’agence : où allons-nous en juillet ?  

Chez Éloge du Monde, le mois de juillet annonce vos vacances d’été mais également les nôtres ! Ce mois-ci, le hasard a voulu que nos pas nous dirigent toutes les deux au Maroc ! Hélène a eu envie de passer du temps en famille, à Marrakech, au cœur d’un riad authentique de la médina. Pour Julie, c’est direction Casablanca pour un week-end entre amis à la découverte de cette ville méconnue et de ses coutumes. La suite des vacances la portera vers la Bretagne sauvage, en famille.
Des vidéos arrivent sur notre page Facebook !

Je suis intéressé
Read more →

Les nouvelles de l’agence en juin

En mai, Julie est revenue de Nouvelle-Zélande et d’Australie. Nous postons régulièrement des vidéos de ce voyage magnifique et des articles sur le « voyage zéro déchet » ou « quelles astuces pour un vol long-courrier avec un enfant ? », à découvrir sur Facebook et sur notre site internet !
De son côté, Hélène est partie 2 jours à Sidi Bou Said : ne manquez pas la vidéo de ce week-end ensoleillé sur notre page Facebook !

Nous sommes également fières de vous annoncer l’élection d’Hélène au Conseil d’Administration du Réseau Tourcom vendredi dernier.
Avec 1 180 points de vente et 2.7 milliards de chiffre d’affaires, Tourcom est le deuxième réseau d’agences de voyages en France. C’est un nouveau challenge pour Hélène !

Je suis intéressé
Read more →

Nos astuces pour faire un vol long-courrier avec un enfant

Lors de notre voyage en Nouvelle-Zélande, nous partons avec notre fille de 4 ans et demi, fin prêts à affronter la grande peur de tous les parents voyageurs : le vol long-courrier !

Le voyage aller pour la Nouvelle-Zélande via Dubai durera 22h30 + 3h30 d’escale.
Le voyage retour depuis l’Australie via Dubai durera 21h15 + 3h d’escale.
Tout un programme ! 🙂

La manière de voyager varie en fonction de l’âge de l’enfant.
Bébé, il rentre dans le berceau (jusqu’à un an, selon les compagnies, nous préférons vous dire jusqu’à 8 mois, les berceaux étant -très- petits). Un voyage de nuit est alors idéal. Mettez-le en pyjama « comme à la maison » et n’oubliez pas de bien le couvrir (quitte à lui mettre un bonnet), il fait souvent froid dans les avions !

La période la plus compliquée est celle entre un et deux ans : l’enfant n’a pas de place attitrée, il est sur vos genoux et, en plein apprentissage ou perfectionnement de la marche, il a envie de gambader. Durant cette période, nous préconisons les vols de jour vous permettant d’avoir eu une bonne nuit la nuit précédente (enfin on l’espère !) et d’être reposé pour le suivre durant le vol. En arrivant, tout le monde se couche et en général, tout le monde est en forme le lendemain !

A partir de 2 ans, votre enfant a son propre siège. Même s’il est plus grand, il ne comprend pas forcément l’inconfort et la fatigue. Il est alors essentiel de bien lui expliquer les étapes du voyages.

Voici quelques conseils qui ont fait leurs preuves avec nos enfants :
– Parler du voyage à l’avance, avec enthousiasme
– Quelques jours avant le départ, préparer l’enfant en lui expliquant le nombre d’avions que vous allez prendre, la grosseur des appareils, en lui montrant sur une carte le pays d’origine, le pays d’escale et celui d’arrivée, dessiner le parcours sur un calendrier, lui expliquer le nombre de « dodos » dans l’avion.
– Anticiper le voyage en achetant à l’enfant petits livres, cahier d’activités ou de coloriage (que l’on peut faire soi-même grâce aux supports dont regorge internet) etc… lui faire la surprise le jour du départ
– Préparer des bagages adaptés : voyagez léger ! En cabine, prévoyez un petit sac à dos avec des jouets/livres que l’enfant aura choisi, ses doudous, un tour de cou et éventuellement une petite couverture (Pour le couvrir mais également pour lui faire de l’obscurité. Sur les vols de nuit, même si l’avion décolle à 23h30 et que vous avez forcément dîné à l’aéroport, la compagnie propose un repas. Les deux premières heures sont donc bruyantes et les lumières sont à leur maximum, ce qui peut vite devenir un problème pour un enfant fatigué).  Avoir ses jouets avec lui lui permettra d’être à l’aise pendant le vol mais également en attendant en salle d’embarquement.
– le jour j, expliquer à l’enfant que ces habitudes vont être perturbées, que cela va être moins confortable pour dormir, qu’il y aura du bruit… mais qu’il y aura aussi des dessins animés, certainement plus que d’habitude !
– n’hésitez pas à le mettre en pyjama ou à lui faire se brosser les dents dans les toilettes de l’aéroport. A l’embarquement, il est prêt pour aller se coucher et cela vous fait moins de choses à gérer à bord, dans un espace restreint.
– pendant le vol, soyez flexible, expliquez beaucoup, faites-lui remarquer les changements : le décollage, l’atterrissage, la langue parlée par l’équipage à bord, etc…
Les compagnies offrent souvent une belle programmation pour les enfants, proposez-lui de faire son choix.

Lors de notre voyage en Nouvelle-Zélande et en Australie, nous avons testé la compagnie Emirates pour la première fois avec notre fille. A bord, elle a reçu une trousse avec chaussettes, masque pour les yeux, boules quies, un carnet d »activités avec crayons de couleur, une couverture en polaire avec sa poche de rangement en forme d’ours…
Le repas enfant servi était bien adapté.
Elle a beaucoup aimé !

Par ailleurs, de nombreuses choses sont faites pour vous aider :
Le personnel de navigation apprécie les enfants et est à votre disposition pour faire chauffer votre biberon par exemple ou veiller sur votre enfant si vous avez besoin d’aller aux toilettes et que vous voyagez seul(e).
Les aéroports sont également adaptés aux enfants avec notamment des aires de jeux.
L’aéroport de Dubai met à disposition gratuitement des poussettes en libre service, celui de Singapour a un jardin de papillons toujours très apprécié et une piscine gratuite sur le toit (cf. Notre publication Facebook sur le sujet).

Enfin, pour limiter les effets du décalage horaire sur place, mettez-vous à l’heure locale dès votre montée dans l’avion et suivez les repas ou les phases de repos correspondants.

Vous êtes arrivés à destination ? Afin de vous recaler facilement, n’hésitez pas à sortir prendre le soleil (ou du moins la lumière) tout de suite afin de permettre à votre corps de produire de la mélatonine et d’assimiler le changement de rythme. Couchez-vous tôt le soir si besoin !

Ces conseils nous permettent de voyager avec nos enfants en toute sérénité (ou du moins avec le maximum de sérénité possible !). Nous espérons qu’ils seront bénéfiques pour vous également !

Read more →

Voyager zéro déchet

Aujourd’hui, la plupart d’entre nous a conscience de la nécessité de protéger l’environnement par des gestes quotidiens : tri, recyclage, achat de seconde main, éviter le suremballage voire les emballages tout court, plus de sacs plastiques mais des sacs réutilisables…

Nous avons tous acquis un ou plusieurs de ces réflexes.

Mais lorsque nous partons en voyage, nos repères changent et nous abandonnons la plupart du temps nos bonnes habitudes.

Sur un voyage de 15 jours, un voyageur utilise en moyenne :
– 55 petites bouteilles d’eau
– 18 sacs plastique (pour acheter les bouteilles d’eau, les souvenirs, de la nourriture ou autre)
– autour de 10 contenants en plastique (en-cas sur le pouce, déjeuner à emporter)
– entre 6 à 30 pailles selon que vous ayez ou non des enfants ou que vous soyez amateur de cocktails

En dehors de l’Europe et de l’Amérique du Nord où l’on peut facilement trouver des containers pour recycler, la plupart des pays où nous voyageons ne propose pas de tri ou de recyclage et les déchets sont rejetés dans la rue, dans la nature ou dans des décharges à ciel ouvert. Certains des objets mentionnés ci-dessus sont d’ailleurs souvent non recyclables.

Pourquoi ne pas reproduire vos gestes écologiques du quotidien en vacances ? Cela demande de prendre de nouvelles habitudes, de s’organiser un peu mais permet de minimiser l’impact de vos vacances sur l’environnement.

S’il ne vous faut que deux essentiels pour commencer, ce sont :
– une gourde (isotherme de préférence, surtout si vous allez dans un pays chaud)
– un tote bag ou sac en tissu
Avec ces deux items, vous réduisez déjà de façon considérable le nombre de déchets produit.

La gourde passe en bagage cabine. Présentez-la vide (impérativement) et ouverte lors du passage de la sécurité, bien en évidence dans un bac. Vous pouvez la remplir dans les toilettes ou aux fontaines à eau de l’aéroport. En inox, version thermos, elle peut garder l’eau fraîche pendant 24h ou votre thé chaud pendant 12h !
A destination, vous pouvez la remplir avec de l’eau du robinet si elle est potable, à des fontaines à eau (dans les halls de certains hôtels, centres commerciaux, au buffet des petits déjeuners… Notre œil s’exerce vite à les dénicher !).
Si l’eau sur place n’est pas potable, il existe des pailles filtrantes qui éliminent 99.99 % des bactéries (comme un comprimé classique purifiant l’eau).

Le tote bag se transporte partout. Léger, il ne pèse rien, pliable, il ne prend pas de place. Il vous permettra de refuser le sac en plastique que l’on vous donne systématiquement dans certains pays, en plus de vous servir de sac de plage (par exemple).

Si vous voulez aller plus loin dans cette démarche, voici d’autres alternatives aux objets en plastique :
Contenant en inox avec sa cuillère (passe en cabine)
Serviette de table en tissu (se lave facilement et sèche en une nuit)
Sacs à vrac : petits sacs en tissu permettant d’acheter tout aliment sec : de la farine (peu utile en voyage, on vous l’accorde) aux fruits secs en passant par les biscuits ou muffins du goûter si vous craquez sur place
– le thermos spécial thé ou café (la gourde est souvent suffisante)
– Les pailles en inox. Vendues avec un petit goupillon pour les nettoyer, elles permettent de remplacer leurs cousines en plastique (abusez du « no straw thank you »)

Pour vous faciliter la vie, préparez-vous un kit avec un contenant, sa cuillère, sa serviette et sa paille dans un sac à vrac. Tout en un !
La gourde doit rester à part pour pouvoir être facilement accessible.

Si cela vous semble beaucoup d’un coup, vous munir d’une gourde et/ ou d’un tote bag est déjà un geste significatif et prend peu de place !

Pour illustrer cet article, quelques photos du voyage de Julie en Nouvelle-Zélande et en Australie. Armée de son thermos en inox, elle traque inlassablement les points d’eau potable.

Et vous, quelles sont vos bonnes habitudes écologiques en voyage ? Partagez-les avec nous !

Read more →